Rechercher

Le changement par le choix de la conscience et de la confiance

Dernière mise à jour : 8 nov. 2020

« Tim Gallwey » écrivain et ancien entraineur de tennis et coach sur les sportifs de haut niveau.

Conscience-choix-confiance :

Il n’y a pas de changement sans conscience.

Donc on a pris conscience que l’on peut changer par choix.

Une fois que le choix fait par conscience on peut changer avec confiance.

Si nous ne prenons pas conscience que nous devons changer, nous ne pourrons pas faire les choix adéquats au changement.

La prise de conscience.

Comment prendre conscience du changement ?

Les « trois » étapes du changement :

  • La première étape :

La première est de se poser et d’écouter ce que nous dit notre corps.

Posez-vous la question suivante… et pensée à noter entre 0 et 10 vos sensations

Qu’est-ce que je ressens à cet instant précis ?

En termes de sensations ?

De sentiments ? (Appréhension, pas envie de faire, mauvaise estime de soi …)

Et mon corps ? (Maux de tête douleur d’estomac, ce sentiment d’être un lendemain de soirée …)

Le plus important est d’arriver à trouver des mots à tous ces symptômes, on peut être angoissé, inquiet, de la peur peut aussi arriver ainsi que de l’insécurité.

Il n’y a que vous et vous seul qui puisse connaitre votre corps écouter ce qu’il a à vous dire.

  • La seconde étape est l’observation :

Observez ce qui se passe autour de vous, dans votre vie et notez les choses évidentes qui vous choquent dans votre vie de tous les jours.

« Cela peut être la façon dont on vous parle, suivi d’une habitude d’acquiescement forcé de votre part pour ne pas créer de polémique qui créerait en vous un sentiment d’agacement de frustration … »

« Ce sont aussi les efforts fournis dans votre vie et ce sentiment de perdre son temps et son énergie à des choses qui dans le fond ne vous appartiennent pas »

Posez-vous la question à la fin de la journée :

Que s’est-il passé d’évident pour moi aujourd’hui et que j’ai refusé de voir jusqu’à présent ?

J’ai confiance en ce j’observe

  • La troisième étape le choix :

En effet cette étape est un condensé de sentiments cumulés et d’observations de tout ce qui se passe autour de vous dans votre vie de tous les jours.

Mais sachez que si aujourd’hui vous en êtes à cette étape c’est que vous êtes sur la bonne voie.

Maintenant que cette étape est acceptée, ce qui s’est passé et décidé d’avancer en approfondissant et cassant vos barrières, les préjugés que vous avez pu avoir jusqu’à présent et être confiant en vous-même.

Maintenant que cette étape de prise de conscience est acquise, que vous avez accepté ce qui s’est passé, vous décidez d’avancer en approfondissant et cassant vos barrières ainsi que tous les préjugés que vous avez ou auriez pu avoir, cela produisant le sentiment d’affirmation et de confiance.

Nous sommes notre pire ennemi, notre cerveau, si nous ne le travaillons pas se jouera de nous et nous créera des pensées limitantes telles que «je ne suis pas assez bien pour ce poste. » « Avant ma vie était bien quand même, même si je n’aimais pas mon travail et qu’on me parlait mal je savais faire telle ou telle chose » …. Etc.

Bref n'accordez-vous des victoires et pensé qu’à chaque instant que ce que vous avez fait jusqu’à présent est déjà une victoire et que vous pouvez y arriver, mais seulement vous et vous-même.

L'esprit est comme un galet si vous ne l'éduqué pas, votre cerveau injectera des galets noirs ( pensé limitante, négativité ... ) pensé à modifier cet état de galet noir en galet blanc ( des pensées positives des victoires faites dans la journée ... )

La prise de Confiance :

La prise de confiance est le fait d’avoir assimilé les 3 étapes de la prise de conscience.

On a pris conscience que « ça ne va pas » et surtout pris conscience que différents éléments dans notre vie qui nous font dire que nous devons aller vers un changement.

En tout et pour tout vous savez. Et savoir est une chose dont on pense être sûr.

Mais pour avoir cette prise de conscience il faut maintenant travailler dessus.

Selon Tim Gallwey la méthode est de ne pas se juger face à un échec.

« Au tennis, je mets la balle dans le filet : c’est une donnée neutre. Elle n’est ni bonne, ni mauvaise. Ok, la balle est dans le filet, je dois frapper la balle plus haut. Point. Pas de jugement de qualité, de constat d’échec ou autres analyse négative du genre.

Il faut vous fixer de nouvelles règles, où l’on ne juge pas mais où l’on constate les choses de manières objective :

  • Le geste est excellent : félicitez-vous « c’est énorme, c’est génial ! » Tous les superlatifs sont autorisés !

  • Le geste est bon : Ok c’est bien !

  • Le geste est raté : « Je dois travailler » Pensez rapidement à quoi le geste parfait aurait dû ressembler et passez à la suite. »

« C’est le principe du rechargement. On recommence sans juger le coup précédent. »

Imaginez qu’un réalisateur de films vienne vous voir pour jouer le rôle d’un grand nageur. On vous demande donc d’agir en tant que tel. Vous prenez votre plus beau profil et en avant. Vous êtes nageur de haut niveau dans la chambre d’appel d’une course importante. Vous avez votre casque sur les oreilles, le peignoir de l’équipe nationale, on vous appelle au micro, vous saluez le public, vous vous présentez au plot de départ. Ne vous inquiétez pas, on ne filmera pas le plongeon ni la nage qui suivrait c’est le rôle de votre doublure. On filme ce qu’il y a avant, la phase ou vous êtes 100% confiant et vous n’avez aucun doute.


Incarnez les qualités demandées aux meilleurs et vous ne serez plus dans le « moi conscient ». Agissez comme si vous étiez le meilleur et vous attirerez le meilleur pour vous et autour de vous.


Le Choix :

Maintenant voyons le choix. Une fois que nous sommes conscients et confiants, reste plus que les choix.

Maintenant votre vie sera faite de choix pris en pleine conscience car vous avez confiance en ce que vous voyez et comment vous vous sentez, vous vous écouter enfin. Vos prises de choix seront plus claires pour vous car vous savez maintenant pourquoi vous les faites.

Il n’y a jamais de mauvais choix il n’y a que le principe du rechargement « on recommence sans juger le coup précédent »

Beaucoup des grands entrepreneurs de ce monde ont tout recommencé, des sociétés de certains ont fait plusieurs fois faillite et ont recommencé sans se juger, ils ont appris et ont refait, se sont améliorés à chaque coup de rackette donner et de balles manquées.

Attention tout de même à une chose.

La confiance est très importante

Pour certains le manque de confiance est dû à l’éducation, pour d’autres à l’échec.

Même si l’échec est une expérience il ne faut pas que l’expérience de l’échec devienne une norme. Apprenez à corriger sans vous taper dessus.

Faites vos choix en pleine conscience ayez confiance en vous et tout ira bien !






27 vues0 commentaire